faisceau
ORDRE DU MÉRITE AGRICOLE FRANÇAIS AU CANADA canada
 

chevalier

Les activités de l' A.M.O.M.A Canada
 
Promotions de décembre 2002
Madame Micheline Delbuguet, et Madame Françoise Kayler
élevées au grade de Chevalier
Monsieur Thierry Debeur élevé au grade de Chevalier
activitesamoma1
Le 2 décembre 2002, trois personnalités du monde gastronomique, proposés par l’AMOMA-Canada, sont honorés par la France, sous la présidence de M. Christian Berlinet Consul Général de France à Montréal et de feu M. Daniel Gagneux Conseiller Economique et Commercial de France à Montréal, les insignes de chevalier du Mérite agricole ont été remis à Mme Micheline Delbuguet, l’une des premières femmes chefs du Québec propriétaire «Chez la Mère Michel», Mme Françoise Kayler, journaliste et critique de restaurants au «quotidien la Presse» et M. Thierry Debeur, éditeur et critique gastronomique «Les Éditions DEBEUR».
 
activitesamoma2
Les heureux propriétaires de «Chez la Mère Michel» Mme Micheline Delbuguet chevalière du Mérite agricole Français et son mari M. René Delbuguet. Notre amie Micheline tient une botte de poireau qui est un merveilleux et savoureux légume en cuisine. Elle nous rappelle aussi le gentil sobriquet de «poireau» que les parlementaires de l’opposition, le grand public et surtout les journalistes cherchèrent à tourner en dérision concernant la nouvelle décoration des champs. Ce nom lui a été donné par analogie à l’insigne qui représente une étoile émaillée de blanc appendue à un ruban dont la plus grande partie est verte et à la plante potagère qui a un bulbe blanc surmonté d’un panache vert. Aujourd’hui, l’expression «avoir Le poireau» perpétue le caractère populaire de la décoration du Mérite agricole.
 
marcbouteiller
Monsieur Marc Bouteiller Conseiller Economique et Commercial, Chef de la Mission Economique de France à Montréal et Monsieur Jean Claude Denogens Président des décorés du Mérite agricole au Canada. Cette flûte de Champagne de l’amitié avec M. Bouteiller, fut suivi de très cordiales et constructives initiatives pour le bien de notre prestigieuse décoration.
 
Promotions de mai 2004
 
Cinq personnalités québécoises honorées par la France:
Nicole Barrette Ryan, André Clémence, Marcel Gagné,
Champlain Charest et Jules Roiseaux
 
mmeryan

Cinq personnalités québécoises du monde du vin et de la gastronomie honorées par la France. Le 20 mai 2004 – En présence de M. Christian Berlinet, Consul Général de France à Montréal et de M. Jean Claude Denogens, Président de l’AMOMA (Association des Membres de l’Ordre du Mérite Agricole), M. Marc Bouteiller, Conseiller Economique et Commercial de France à Montréal, a remis à Mme Nicole Barrette Ryan, la médaille de Chevalier dans l’Ordre du Mérite Agricole français. Editrice de la revue Vins et Vignobles, Mme Barrette Ryan a contribué par ses multiples écrits et conférences à faire mieux connaître les vins français au Québec.

 
andreclemence
M. André Clémence, pâtissier de formation, nommé Chevalier du Mérite Agricole français, a introduit sur le marché québécois nombre de confiseries européennes, et françaises en particulier.
 
marcelgagne
Fin connaisseur de la France et de ses vins, M. Marcel Gagné, nommé Chevalier du Mérite Agricole français, a exercé pendant de nombreuses années la fonction d’acheteur à la SAQ, dans la catégorie Vins de France.
 
Jules Roiseaux et Champlain Charest élevés au grade d'Officier
 
julesroiseux
Les amis Chevalier M. Jules Roiseux et M. Champlain Charest ont été élevés au grade d’Officier. M. Jules Roiseux ici, sur cette photo reçoit des mains du Chef de poste, M. Marc Bouteiller sa médaille d’Officier. M. Roiseux est un auteur et chroniqueur vedette du petit écran, jouissant d’une grande notoriété dans le monde du vin et la gastronomie. M. Champlain Charest, restaurateur reconnu, possède l’une des plus prestigieuses caves de vins de France du Canada.
 
Le Diner de Gala d'octobre 2004
 
jacqueslandurie
Micheline Delbuguet et Jacques Landurie
 
Le 12 octobre 2004, l’AMOMA-Canada a lancé l’idée et les invitations de son premier dîner de gala qui s’est tenu le 10 novembre 2004 à 19h00 au restaurant Montréalais «Les Halles», chez un chevalier du Mérite Agricole M. Jacques Landurie. Ce dîner exceptionnel, organisé avec le soutien de la Mission Economique et le Consulat Général de France à Montréal, a réuni quatre- vingt (80) invités. Le succès sans précédent de ce dîner a permis une importante levée de fonds. Nous ne remercierons jamais assez le chef de la Mission économique de France à Montréal de l’époque. M. Marc Bouteiller qui avait co-signé avec le président de l’AMOMA la lettre d’invitation de cette première activité fixé à 195.00 $. Sans aucun doute une motivation souhaitable.
Diner de Gala
 
preambulemenu
 
Menu
 
menugalaamoma
 
Promotion de septembre 2005
 
Madame Liliane Colpron élevée au grade d'Officier
Monsieur Jean Claude Denogens élevé au grade d'Officier
Monsieur Guy de Bailleul élevé au grade de Chevalier
 
denogensofficier
Le 28 septembre 2005, lors d’une cérémonie qui s’est tenue à l’Espace Rhône-Alpes à la Place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal, Marc Bouteiller (à gauche) chef de la Mission économique de France a remis à Liliane Colpron, pdg des Boulangeries Première Moisson, la médaille d’officier du Mérite agricole français, à Guy Debailleul, professeur à la Faculté des sciences, de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval à Québec, la médaille de chevalier et à Jean Claude Denogens, journaliste et président de l’Association des médaillés du Mérite agricole français, la médaille d’officier, en présence de Michel R. Saint-Pierre (à droite), sous-ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec. (photo Charles-Henri Debeur)
 
Promotion de juin 2006
 
Messieurs Samy Rabbat, Joël Vajou, Philippe Mollé,
Michel Gillet élevés au grade de Chevalier
 
samyrabbat
En juin 2006, M. Marc Bouteiller, Chef de la Mission économique de France à Montréal, a remis les insignes de Chevalier du Mérite agricole français à Samy Rabbat, président de Restovin international, M. Joël Vajou, importateur de fromages fins chez Agropur, M. Philippe Mollé, conseiller en alimentation et chroniqueur gastronomique, (absent sur la photo) et M. Michel Gillet, chef propriétaire du restaurant «Les Chenets», produits viticoles. La plus grande collection de Cognac au monde (Prix Guinness ) et une fabuleuse collection de Vin.
 
Promotion d'avril 2007
 
Messieurs Malcolm Anderson, Michel Busch, Jean-Paul Grappe,
Gérard Spitzer sont élevés au grade de Chevalier
Madame Rollande Desbois est élevée au grade d'Officier
 
rollandedesbois
Le 12 avril 2007, M. Marc Bouteiller, Chef de la Mission économique de France à Montréal, a remis lors d’une réception, les insignes de Chevalier du Mérite agricole à M. Malcolm Anderson, journaliste chroniqueur des vins au journal The Gazette. M. Michel Busch, directeur et chef exécutif du réputé Hôtel Reine Elisabeth à Montréal. M. Jean-Paul Grappe, professeur et auteur en alimentation. M. Gérard Spitzer, diffusion de livres et communication publicitaire. Mme Rollande Desbois, journaliste gastronomique et présidente de l’Association des Cordons Bleus du Québec, promue au grade d’Officier.
 
Remerciements à Maguy Ferrand
 
maguyferrand
 
Nous voulons ici, par ce charmant site, dire merci à Madame Maguy Ferrand Attachée Commerciale secteur agro-alimentaire de la Mission Economique de Montréal. Maguy Ferrand durant sa fonction de fonctionnaire, trouvé toujours après son travail au poste, le temps précieux de collaborer au développement de l’AMOMA-Canada. Son charmant sourire et ses initiatives ont été couronner de succès. Madame Ferrand a le talent d’une excellente relation publique. Nous lui devons une grande partie de la réussite du dîner de gala de l’AMOMA (octobre 2004). Aux noms des décorés, mon épouse Claire et moi-même, nous vous disons merci Maguy.
 
Repas aux chenêts dans la cognathèque
 
Repas aux Chenêts dans la Cognathèque
 
leschenets
De gauche à droite, Mme Rollande Desbois, M. Jean Claude Denogens, Mme Maguy Ferrand, M. René Delbuguet, M. Michel Gillet, M. André Clémence, M. Marc Bouteiller et Mme Françoise kayler. Lors d’un savoureux repas amical en compagnie de Monsieur Marc Bouteiller Chef de la Mission économique de France à Montréal, dans la très élégante petite salle privée, la «cognathèque» avec paroi vitrée donnant sur la plus belle cave à vins en ville. Le chevalier du Mérite agricole français, M. Michel Gilet chef-propriétaire est fière de montré une de ses célèbres bouteilles de sa magnifique collection.
 
Une étoile de bonheur venue du beau pays de France
 

Depuis quarante ans (déjà) ma route croise et recroise les chemins de la vigne, du vin fin s’entend. Je crois qu’elle et moi nous communiquons bien, nous nous rencontrons souvent et nous avons de vieille sympathie. À vrai dire, j’en suis même certain puisque je me suis laissé aller à écrire sur le sujet vraiment inépuisable. D’abord avec prudence et puis curieux, les Muses aidant, avec passion. Il faut bien l’avouer la victime est fort belle, savoureuse, et elle en vaut la peine. Je me souviens c’était un 28 septembre 2005, un jour mémorable d’une récompense de la Légion d’honneur agricole. Ruban couleur vert espoir avec ses 2 filets rouges inspirés du rouge écarlate de la Légion d’honneur. Une étoile blanche dans sa belle pureté, brillant de ses mille feu, est venue de cette vieille civilisation raffinée de France. Elle m’est apparue porteuse d’un sage message plein d’espoir. Ce fut l’instant d’un flash de bonheur. Bien escorté de deux rois mages, je fus invité à trôner quelques instants sur le podium du mérite. Le tout sur le fond d’un décor hautement symbolique, à ma droite le tricolore Français et à ma gauche le fleurdelisé blanc et bleu du Québec.

On ne peut rester sans émotion devant une telle promotion, pourquoi moi me dis-je ! Diable, tu as assez poireauté! Il n’est jamais bien loin mon bon diable. Dehors, l’automne s’est installé confortablement. Dans mon flash de bonheur, je vois les pampres qui ont des reflets de pourpre. Et les coteaux de mes jeunes années vineuses de Saint-Martin-de-Gurson (Dordogne) mêlent leurs rouilles aux rougeurs du soleil couchant Bergeracois. Dans le Bordelais mes amis Rino et Nicole, ont déjà fini de vendanger. Je pense aussi à mon premier voyage, lors du jumelage Bordeaux-Québec le 21 mai 1962, lequel à fait naître mon enracinement dans cette belle province canadienne.

Ici à Montréal, la nature se recueille dans la sérénité de l’été mourant. Dehors dans le nord de la Belle province la forêt est en fête, c’est le festival des couleurs, les beaux érables se parent des couleurs rouges et topazes. Partout, de l’ancien monde vers le nouveau, l’atmosphère au repos, se charge d’une sensuelle odeur de raisin mûr. L’air sent le vin nouveau. Mon ange gardien qui m’accompagne toujours me rappelle, qu’à DUNHAM, le vignoble de L’orpailleur si cher à Gilles Vigneault, cueille aussi en ce moment le fruit de son amour.

 

Car il y a aussi ici, un berceau des amis de la vigne et une formidable route des vins . Pour moi, c’est jour de fête, dans les locaux de l’Entreprise Rhône-Alpes International place Jacques-Cartier, devant une centaine de personnes l’heure est à la récompense, on va décorer le doyen des chroniqueurs vinicole, un vieux cep gascon, pas encore trop noueux. Subjugué, dans sa brillante fonction, M. Marc Bouteiller, dynamique diplomate de l’Économie française, en présence de M. Michel R. Saint-Pierre sous-ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec.

Avec un sens heureux de l’humour, dans sa belle harangue à forte et intelligible voix déclara: «lorsque que je décore une personne, j’en fait dix de malheureux» puis au cours de cette mémorable cérémonie je fut décrit «Claude Denogens est un homme de l’écriture et du terroir; sa grande ambition est de donner aux Québécois le goût du savoir-boire». Oui, il est déjà loin le temps, où avec mes amis Bertrand Pomerleau et Samuel Letendre, nous parcourions le Québec afin de prêcher et médiatiser à coup de leçons du bien boire le charmant mot «ŒNOPHILE».

Puis vint le prononcé de la formule protocolaire. «Jean Claude Denogens» «Au nom du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, nous vous faisons officier dans l’ordre du Mérite agricole». Me voici donc officialisé Officier du Mérite Agricole français…En août 2009, j’ai visité dans le Bordelais, ma chère mère bien en santé et célébré son 90e anniversaire avec quelques membres de la famille. Dans la joie verre en main nous avons levé nos verres à cette bonne santé, dont je suis l’héritier. Fidèle au vin fin de la Gironde, le plus grand département français et celui qui compte le plus de centenaires?.

Honorons cette décoration des champs qui nous va droit au cœur et chantons:
«Bordeaux, toujours Bordeaux».

Jean Claude Denogens

 
Jean Claude Denogens honoré par la France
 
officierjc

De gauche à droite M. Marc Bouteiller, Chef de la Mission économique de France à Montréal, M. Jean Claude Denogens, journaliste gastronomique et Président de l’Association des Médaillés du Mérite agricole français, M. Michel R. Saint-Pierre sous-ministre de l’Agriculture, des pêcheries est de l’alimentation du Québec. (photo Charles-Henri Debeur)

 
 

chevalier